Focus sur l’histoire du biberon

Aujourd’hui, beaucoup de parents ne peuvent plus se passer du biberon. En effet, il est devenu un équipement puériculture de prédilection pour nourrir un enfant en l’absence de sa mère. Que l’on choisisse d’y mettre du lait infantile ou du lait maternel tiré du sein de la mère, sa fonction reste la même. Mais cet objet, d’où vient-il exactement et comment en est-il arrivé à sa forme actuelle ?

Les diverses formes des ancêtres des biberons

Le besoin de trouver un remplacement au sein de la mère se manifestait déjà à l’époque antique. Durant ces temps, les gens n’ont pas trouvé de solutions concrètes et se contentaient d’utiliser des ustensiles de cuisine en guise de remplacement. Eh oui, il faut savoir que la cuillère ou encore, les pots tenaient le rôle de premiers substituts de puériculture.

Ce n’est qu’au Moyen-âge que le biberon commence à prendre forme. Les classes nobles de l’époque se servaient de corne de vache. Cette dernière était percée puis enrôlée de tissus. Durant les siècles qui s’en suivirent, cette corne fut progressivement remplacée par des métaux de valeur à l’époque, comme l’argent ou certains types de bois.

Le biberon au début de l’époque industrielle

Cet instrument suit la révolution industrielle dès la fin du XIXe siècle. À cette époque, une large diversité de biberons voit le jour, avec autant de matériaux différents avec lesquels ils sont faits. Aussi, il en existait de toute sorte, dont les biberons réalisés avec du fer, de l’étain, du fer blanc… Les noms attribués sont tout autant divers, cela dépendait en principe de celui ou de celle qui les ont inventés. Parmi ceux que l’histoire a retenus, le biberon Robert a été le plus populaire. Cette gamme de biberons d’antan s’est illustrée et s’est démarquée de ses pairs.

Quelques années plus tard, l’apparition de l’usage du verre a permis la conception de modèles de biberons plus innovants et assurant davantage la sécurité de la santé du nourrisson. Dès lors, les modèles ont commencé à ressembler à ceux que l’on connait aujourd’hui. En effet, les anciens modèles étaient tous facteurs d’infection chez l’enfant, entrainant un taux de mortalité infantile assez élevé. Le verre offrait déjà un peu plus de fiabilité, car son nettoyage était beaucoup plus aisé. De plus, il ne craignait point la rouille.

Le biberon d’aujourd’hui

Bien que le verre fût un grand progrès, la tétine du biberon Robert posait toujours problème. Elle était en caoutchouc. Son nettoyage posait encore des problèmes d’ordre sanitaire, causant plus de mal que de bien. Il fut la cause de nombreux décès d’enfant, d’où son interdiction vers l’entrée au XXe siècle.

En fait, ce n’est qu’avec l’adoption de la technique de pasteurisation que le biberon a survécu jusqu’à aujourd’hui. Ainsi, tous ses composants sont désormais faits avec des matières aptes à supporter la haute température de stérilisation, gage de la propreté du biberon. À l’heure actuelle, le biberon est devenu un indispensable pour les heures de repas de bébé. Mais pas seulement, d’autres équipements ont également vu le jour et ont permis d’offrir plus de confort aux parents lorsqu’ils doivent nourrir leur petit. Bib’expresso , appareil stérilisateur, coussin d’allaitement… autant d’accessoires incontournables pour faciliter les heures de biberon.

tac-m

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *